Histoire

En 2015, le Centre des Femmes de l’Ouest-de-l’île a célébré son 40ième anniversaire, ce qui en fait l’un des plus anciens centres pour femmes de la région de Montréal. Les origines du Centre remontent à une conférence sur les femmes organisée par un groupe nommé « New Women’s Center » au Cégep John Abbott en mai 1975. Les participants de la conférence ont discuté de la nécessité d’un centre pour les femmes dans l’Ouest de l’île de Montréal. Grâce à la contribution de quelques femmes déterminées et visionnaires, le Centre des Femmes de l’Ouest-de-l’île a été fondé.

Le Centre a officiellement ouvert ses portes le 10 novembre 1975 dans l’église unitarienne Lakeshore sur l’avenue Cedar à Pointe-Claire. Durant ses débuts, le Centre offrait une programmation trois matinées par semaine, soit de l’artisanat le mardi, du « café et causerie » le mercredi, et des discussions et des conférenciers les jeudis.

En 1976, le Centre a été obligé de fermer lorsque la subvention du projet d’initiative locale s’est terminée. Au cours de cette période, une des membres a conservé dans son sous-sol la très petite collection de biens du Centre : un téléphone, une ludothèque et quelques fichiers. Ce même membre a distribué des dépliants dans le quartier dans l’espoir de rouvrir le Centre. Heureusement, la publicité a porté fruit. Un petit groupe de femmes s’est réuni à l’église Valois Unis pour une première réunion afin de faire revivre le centre en tant qu’association dirigée par des bénévoles. Lors de la réunion, une collecte a été organisée afin de payer le loyer d’un mois et d’embaucher une gardienne. Le groupe a planifié ensemble la programmation et en peu de temps, le centre était de nouveau opérationnel. L’un des membres fondateurs a commenté sur cette période tumultueuse de l’histoire de notre organisation : « C’était une période merveilleusement excitante pour nous tous. » En septembre 1979, le Centre comptait 125 membres.

En 1977, Centraide est venue à la rescousse du Centre des femmes. Depuis ce temps, Centraide a continué de fournir à notre organisation un financement de base. Au cours des dernières années, le gouvernement provincial nous a également apporté un soutien important dans le cadre du programme de soutien aux organismes communautaires. De plus, au fil des années, le Centre a bénéficié de l’appui financier de politiciens locaux et de municipalités. La collecte de fonds a également joué un rôle majeur : les livrets de coupons-rabais, les bazars, le lavage de voitures, les soirées dansantes, les défilés de mode et maintenant notre encan silencieux annuel ; les membres ont toujours joué un rôle clé dans la stabilité financière du Centre.

Au fils des ans, le nombre de membres du Centre a augmenté, tout comme nos services. À l’automne 1994, le Centre offrait 23 cours de jour du lundi au jeudi mais aucun cours de soir. À l’hiver 1998, les tous premiers cours de soir ont été offerts, mais ce n’est seulement qu’à l’hiver 2000 que les cours du soir ont véritablement été établis. Le Centre organise désormais régulièrement entre 45 et 50 cours par session, les cours de soir ayant lieu quatre fois par semaine. Le nombre de membres s’élève maintenant à 600 par an.

En 1997, après avoir procédé à une restructuration officielle du conseil d’administration, le Centre a engagé son premier directeur exécutif, ainsi augmentant le nombre d’employés de bureau rémunérés à deux. Aujourd’hui, notre équipe compte huit membres du personnel permanent et plusieurs travailleurs de la garderie.

En 2005, Le Centre s’est orienté plus que jamais vers la communauté. Jusque-là, le travail de proximité du Centre consistait en une soirée d’animation gratuite pour les femmes. À l’automne 2005, le Centre a commencé à participer au réseautage des organisations communautaires et a lancé « Temps pour deux », un programme de bricolage destiné aux familles vulnérables.

D’autres activités de sensibilisation ont suivi dans les années ultérieures – aidées en grande partie par notre coordonnatrice des relations communautaires, qui s’est jointe à l’équipe du Centre à l’automne 2007. « Temps pour deux » a été rejoint par les « Nouvelles connections et le milieu de travail québécois », un programme visant à aider les nouveaux immigrants à forger leur chemin dans leur pays d’adoption et notre programme très fructueux en milieu scolaire destiné aux adolescentes proposant des ateliers sur les problématiques et la sécurité en ligne, le sexe et la sexualité, ainsi que l’autodéfense. Au cours d’une année particulièrement occupée, nous avons animé des ateliers pour 781 élèves dans 12 écoles secondaires locales francophones et anglophones. Deux groupes de soutien mensuels ont également été ajoutés. Ils soutiennent actuellement les femmes victimes de fausse couche, de mortinatalité ou décès infantile et aident également les nouvelles mères durant les mois suivant l’accouchement.

En 2010, l’année de notre 35ième anniversaire, notre organisation a déménagé pour la première fois en plus de 30 ans. Bien que nous n’ayons déménagé que quelques rues plus loin à l’église St Columba-by the-Lake, ce fut une étape importante de notre histoire. Qu’est-ce qui a précipité ce déménagement ? Nos membres, bénévoles et membres du personnel avaient reconnu depuis longtemps la nécessité d’un nouvel espace suffisamment grand pour accueillir tous nos membres, programmes et activités, dont le nombre ne cesse de croître, et nous permettant de gérer toutes nos activités sous un même toit. Avant le déménagement, les cours étaient offerts à trois endroits différents dans la région de Valois. Il était difficile de trouver un espace adéquat, mais l’opportunité à St Columba s’est finalement présentée.

Avant de déménager dans notre nouvel emplacement, l’espace devait être rénové pour répondre à nos besoins. Avec très peu de temps à notre disposition, le personnel du Centre, le conseil d’administration et autres bénévoles ont travaillé rapidement avec notre nouveau propriétaire et les professionnels de la construction tout au long de l’été. Notre objectif était d’ouvrir à temps pour la session d’automne débutant à la mi-septembre. Au final, le Centre a ouvert ses portes le lundi 4 octobre 2010, mais nous avions tout de même réussi à terminer une session d’automne complète de 10 semaines. Avec du recul, il est clair que cet accomplissement colossal n’a été possible que grâce au dévouement et aux réalisations remarquables d’une équipe fantastique composée de membres du personnel, de bénévoles et d’un leader véritablement inspiré : le président de notre conseil d’administration.

Depuis le déménagement à St Columba, notre organisation a connu une augmentation spectaculaire de ses effectifs et de ses programmes. Les nouveaux locaux ont permis à notre centre d’augmenter nos heures d’ouverture quotidiennes, nos activités en soirée et de proposer un programme hebdomadaire complet de cinq jours.

Bien que nous ayons considérablement grandi au fil des ans, les mêmes principes fondamentaux demeurent au cœur de notre organisation : nous sommes une organisation de femmes aidant des femmes à mener une vie épanouie. Des femmes pionnières qui ont tout commencé dans les années 70 à celles qui ont poursuivi leur travail dans les années 80 et 90 et jusqu’à ce jour, la liste des femmes qui ont donné leur temps et leur talent à notre centre est longue. Grâce à leur dévouement, le Centre a changé la vie de nombreuses personnes. Ensemble, nous avons créé une communauté plus forte pour nous tous.

Et bien sûr, notre histoire continue.